Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Catalogue

 

L’Ours Blanc

Association loi 1901 à but non lucratif

Bernard Giusti
28 rue du Moulin de la Pointe
75013 Paris
Tél. : 01 45 80 66 57
Courrier électronique :  assocloursblanc@yahoo.fr

Belgique

Marcel Bauwens & Piet Lincken

 

Bretagne / France Ouest

Philippe Ayraud

 

Québec

Rodrigue Gignac

 

Sud-Ouest / Midi-Pyrénées

Bruno Talavera

 

Commandes et virements bancaires
Voir ci-dessus la Page "Pour vos commandes et adhésions"

Nous contacter

 

OUVRAGES DISPONIBLES

POESIE
LA SPHYNGE - Camille Aubaude - 42 p., 12 euros

LE MESSIE EN LIESSE - Camille Aubaude - 110 p., 12 euros

CRISTAUX DE NUIT - Michel Diaz - 130 p., 12 euros
COMME UNE CORDE PRETE A ROMPRE... - Bernard Giusti - 72 p., 12 euros

ARTEMISIA - Marguerite Jargeaix - 52 p., 12 euros
DERNIERES NOUVELLES DU FOND - Pierre Meige - 78 p., 12 euros
L’EXIL TENACE - Bruno Talavera - 110 p., 13 euros

SANG PENSEE M’ECRIER - B. et Ph. Talavera - 106 p., 11 euros
SABLES - Francis Vladimir - 70 p., 10 euros
DANS L’ENVERS DU SILENCE - Leïla Zhour - 226 p., 15 euros

 

NOUVELLES
LA MORT – Collectif – 130 p., 11 euros

NOEL NOIR – Collectif - 2e éd - 200 p., 15 euros

LA PHRASE DE SA VIE - Christian Rome –  110 pages, 12 euros

SUITE POUR EURYDICE et AUTRES NOUVELLES - Françoise Rachmuhl, 150 p., 12 euros


ROMANS

FRENCH LADY COTTAGE - Maria Dugot – 90 p., 11 euros
LA DAME BLANCHE - Pierre Meige -  2e éd. - 100 p., 11 euros
L'HEURE DU POETE - Christian Rome - 192 p., 9.50 euros

ANNA HANOUM - Véronique Pornin - 370 pp., 15 euros


LITTERATURE JEUNESSE
LES TOURS D’AILIEO – 1 - Iris Giusti - heroic fantaisy, illustrations 110 p. 12 euros
HEÏMAR - Aria Elun - heroic fantaisy 266 p. 15 euros


THEATRE

FORT DE JOUX - Les derniers jours de Toussaint Louverture - Philippe Cantraine - 110 p. 12 euros

 

FEUILLETS

L'OISEAU DE FEU - Marguerite Jargeaix - 20 p., 3 euros


ETRANGE & FANTASTIQUE

VIEIL ENFER et AUTRES CERCLES - Lucien Nosloj, 130 p. 12 euros

 

DOCUMENTS
LETTRES DE CAPTIVITE - Robert et Emma Gladin 1939-1945 – correspondance - 156 p., 15 euros
MALINKA - Malinka Zanger – récit de vie, 112 p., 15 euros

PASSE RECOMPOSE - Roger Cherrier – récit de vie, 140 p., 15 euros

LOISIRS & DECOUVERTE
GOURMANDISES EN REGION MIDI-PYRENEES Collectif LEP Toulouse gastronomie, couleur 150 p., 25 euros

MANUEL HISTORIQUE, POETIQUE ET FEERIQUE DES HAUTS-DE-SEINE - Pierre Meige, 160 p., 15 euros

LES FANTÖMES DE PARIS - Pierre Meige, 200 p., 15 euros

 

 

 

REEDITIONS PREVUES
POESIE
CONTE D’UNE REDEMPTION - Abdelghani Boudaakkar - 2e éd.
LES AILES - Bernard Giusti 3e éd.
LEGENDES INTERIEURES, L’AMANTE - Leïla Zhour - 2e éd.
METAMORPHOSE - Marie-Agnès Roch 3e éd.
LITTERATURE
LA MORT D’HERCULE - Jean Maffioletti – roman - 2e éd.

IONA - Jean Maffioletti – nouvelles

LES POETES DU ROCK - Pierre Meige - biographies, photos originales - 2e éd.



En achetant les ouvrages des Editions de L’Ours Blanc ou en souscrivant à ses éditions à venir, vous aidez notre association à réaliser son principal objectif : permettre à ceux qui n’ont pas ou peu de moyens de s’exprimer et se faire connaître.


 

21 août 2016 7 21 /08 /août /2016 12:25
Published by Ours Blanc - dans Amis de L'Ours Blanc
commenter cet article
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 13:46

Vous êtes nombreux à mettre votre talent au service de notre revue Chemins de Traverse, et nous vous en remercions.

La date limite des envois pour le

numéro 49 des Chemins de Traverse

à paraître en décembre 2016,

est fixée au 15 octobre 2016.

 

Les textes et les œuvres qui ne seront pas parvenus à temps ne seront pas retenus pour le numéro en cours.

 

La taille maximale des textes en prose

(y compris textes avec insertions de poèmes)

est de 18 000 caractères, espaces compris.

 

La taille maximale des poèmes

est de 1 page A4, interligne simple.

 

Nous rappelons que pour les auteurs qui ne sont pas membres de L'Ours Blanc, la publication d'un premier texte ou d'une première oeuvre est à titre gracieux ; pour des publications ultérieures, il est nécessaire d'adhérer à l'association.

Merci par avance à toutes et à tous de prendre en compte ces impératifs.

6 août 2016 6 06 /08 /août /2016 13:13
En souscription à L'Ours Blanc : "Le Cœur endurant" de Michel Diaz


recueil de poésies
98 pages, 10 euros en souscription
(12 euros prix public)

Illustrations : Jeannine Diaz-Aznar

ISBN 978-2-914362-57-3

 

L’image, qui sert ici de titre, est empruntée à un poème de Philippe Jaccottet. Elle permet de souligner ce que les mots, qui se frayent un chemin dans l’ombre et le silence, comme font les racines des arbres, réclament de “cœur endurant”.
  Ce qui est dit se meurt déjà, avec le premier mot osé, et ce qui n’est pas dit, inassouvi, est parole qui, comme un  puits d’eau noire, brûle de l’incendie de son propre désir.
  Mais qu’importe, s’il s’agit avant tout de creuser dans l’humus premier du langage pour tenter d’accorder son cœur aux pulsations du monde et aux murmures d’une voix profonde qui jamais, en nous, ne s’apaise ?
  Et encore, toujours, faut-il pouvoir faire coïncider le monde nu, offert à nos déchiffrements et s’y dérobant à la fois, avec l’obscur tâtonnement des mots de la parole – dont la si lente progression “vers le poème” relève moins d’une volonté de l’esprit que d’une aventure magique et toujours incertaine.
  C’est dans cette partie engagée, ce jeu de forces opposées, d’écorces arrachées à la chair du silence, que se joue le sort de “l’irrévélé”, car le mot tu est aussi celui qui clôture la nuit à jamais. "

 

Docteur en littérature théâtrale, spécialiste de l'œuvre d'Arthur Adamov, Michel Diaz vit à Tours où il a enseigné la littérature et l'art dramatique.
Il a publié, chez différents éditeurs, des nouvelles, des textes poétiques et dramatiques, mais a tout d'abord écrit pour le théâtre (une douzaine de pièces dont quelques-unes ont été portées à la scène ou diffusées à la radio, sur France-Culture). Il a travaillé au théâtre avec Maria Casarès, Georges Vitaly et Michel Vitold, fait des lectures de ses textes dans plusieurs festivals et, dans leurs théâtres, à l'invitation de Jean-Louis Barrault et Laurent Terzieff.
Il est, actuellement, directeur de la collection Nouvelles aux éditions de L'Ours Blanc.

 

***************


Bon de souscription pour  Le Cœur endurant

Nom, prénom :

Adresse postale :

Code, Ville, pays :

Commande :                exemplaires x 10 euros =              euros


Chèques à libeller à l’ordre de L’Ours Blanc, et à renvoyer avec votre bon de commande au siège de l’association :  28, rue du Moulin de la Pointe, 75013 Paris – France

Association et éditions L'Ours Blanc : assocloursblanc@yahoo.fr
                    http://assocloursblanc.over-blog.com/

 

Published by Ours Blanc - dans Poésie
commenter cet article
6 août 2016 6 06 /08 /août /2016 12:13
Published by Ours Blanc
commenter cet article
10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 19:28

L’association « les Ateliers 22 » présente une exposition hors des sentiers battus, tant le peintre « invité » Daniel Bordier, apparaît lui aussi comme "hors normes". Dans un manifeste écrit en 1981 et gentiment offert par son épouse Alexandra on peut lire : "Une impression forte qu’en venant au monde, j’ai perdu le contact avec ma vérité fondamentale fait que tout ce travail de peinture est l’acte où j’essaie de faire ressurgir en moi cette vérité".

 

Jacques Pinier artiste photographe qui expose régulièrement avec son épouse Yo Pinier dans cet espace Roxane Maurer parle de Daniel Bordier avec passion : "lorsqu’il tirait la ficelle, il voulait aller au bout de la pelote...". C’est cette ténacité et ce caractère inné de l’artiste qui le rendaient talentueux : "le talent parlait en lui, il travaillait tout le temps, développait un savoir et une curiosité fantastiques, il lisait beaucoup et s’investissait à plein dans la culture chinoise et africaine. Il suivait sa route sans être soumis. C’était un personnage hors normes au talent fou, il était né peintre et si j’avais su tout cela avant, je l’aurai contacté bien plus tôt".

Bernard Mardon philosophe et penseur de l’association définissait la vie de Daniel Bordier comme une sorte "d’ascétisme de simplification". Comparaison pertinente car Daniel Bordier, issu d’une famille bourgeoise, était un peintre pauvre et Alexandra se souvient que : "lorsqu’il était heureux, il lâchait les couleurs...". Ses toiles aux couleurs vives parlent et expriment certainement une liberté de vie. Sur cette fin de vie, lorsqu’il sut que la boucle allait être bouclée, son expression devint plus sombre comme si le bout du chemin était tracé. Il mélangeait du sable et de la cendre avec sa peinture, du noir et blanc avec des signes bouddhistes, du moins c’est ce que l’on ressent en s’arrêtant devant chaque tableau, une émotion qui nous renvoie à l’image du peintre qu’il était et nous transporte dans une sorte de rébellion intérieure qui était sienne tout comme une ouverture à l’imprévisible, une force de pensée libre qui donne un sens à sa propre destinée.

"Il était une harpe à lui tout seul...", dit Bernard Mardon et cela correspondant dans la symbolique à ce qu’était Daniel Bordier trop tôt disparu en 2004 ; un artiste qui, pour donner son plein rendement, était comme un harpiste, qui aspire à des états qui transcendent la réalité ordinaire. Cette harpe, merveilleux instrument qui fait ressortir la tension qui résulte du conflit entre les ambitions matérielles et les aspirations spirituelles mais qui doivent parvenir à s’harmoniser.

Jacques Feuillet – Le Petit Berrichon - 29 juin 2016

Pratique :
du 17 juin au 17 juillet
Espace Roxane Maurer
22 rue du Haut Bourg, Genouilly
Vendredi : 17 à 19 heures
Samedi et Dimanche : 16 à 19 heures

Genouilly - Espace Roxane Maurer - Exposition Daniel Bordier –
Published by Ours Blanc - dans Amis de L'Ours Blanc
commenter cet article
10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 10:37
Published by Ours Blanc - dans Amis de L'Ours Blanc
commenter cet article
3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 14:38

Le numéro 48 des Chemins de Traverse devrait être disponible vers le 9 juille

 

CHEMINS DE TRAVERSE

Lucien Wasselin, Entretien avec Valère Staraselski, de Vincent Ferrier –

critique, p. 2

Claude Chanaud, Le centaure – nouvelle, p. 4

François Ibanez, Spirales – poème, p. 4

Lucien Wasselin, Mozart s’est échappé, de Jean-Luc Despax – critique,

p. 5

François Ibanez, Statique et dynamique – poème, p. 5

Camille Aubaude, Épître – poème, p. 6

Camille Aubaude, La pleine lune de Noël – texte poétique, p. 6

Camille Aubaude, L’Europe est une déesse transformée en marchande

extrait, p. 7

Margherita Cardani, Un espace poétique pour la femme – critique, p. 8

Dina Sahyouni, Pan Poétique des Muses, n°4 – présentation, p. 9

Marguerite Jargeaix, Sous la lumière pauvre…– poème, p. 9

Gabriel Eugène Kopp, D’une pierre, deux coups – nouvelle, p. 10

François Ibanez, Des êtres animés…– poème, p. 13

Danièle Gasiglia-Laster, La Dame de la route du Lac – nouvelle, p. 14

François Ibanez, Dialogue sur le front de mer – poème, p. 16

Jacques Cauda, L’attente – nouvelle, p. 17

Fabrice Marzuolo, Les néantologismes – poème, p. 17

Michel Diaz, L’histoire de la brume, de Stuart Dybek – critique, p. 18

François Ibanez, Nimbus 305 coupé – poème, p. 18

Désirs d’écrire, textes réalisés en atelier d’écriture par Brigitte Bard,

Marie Bescheras, Elilie Jankielewicz, Carine Gormezano, Jean-Claude

Scionico, pp. 19 à 22

Brigitte Bard, Stradi – nouvelle, p. 23

Nicole Denizot, La nuit – poème, p. 26

Sarah Mostrel, Les rives de l’intangible – nouvelle, p. 27

Fabrice Marzuolo, Parfois vivre, c’est oublier qu’on est mort – poème, p. 28

Pierre Meige, L’art d’honorer les muses – chronique poétique, p. 29

François Ibanez, Montagne… - poème, p. 34

Christian Rome, Michael Chekhov, un professeur à Hollywood

chronique cinéma, p. 35

Yves Kerempichon, Le saule pleureur de Göttingen – poème, p. 41

Anne Renault, Enfuie, l’éternité – nouvelle, p. 42

Lucien Wasselin, La Fête de l’Humanité, comme un air de liberté, de

Valère Staraselski – critique, p. 45

Lucien Nosloj, Le mystère du Docteur Blob – nouvelle, p. 46

François Ibanez, Des fils dénudés – poème, p. 47

Fabrice Marzuolo, Immondicités – nouvelle, p. 52

François Ibanez, Le choix – poème, p. 52

Michel Diaz, Insinuations sur fond de pluie, de Javier Vicedo Alos –

critique, p. 53

 

LES ATELIERS DU CENTRE

Patrice Blanc, Pages écrites dans un bocal – nouvelle, p. 54

Delphine-Liliane Borde, Les yeux de Ploy – poème, p. 55

Joseph Rossetto, Égypte, grandiose Égypte – poème, p. 56

Delphine-Liliane Borde, Réminiscences – poème, p. 56

Bernard Mardon, Mon chemin vers la nuit – témoignage, p. 57

Bernard Mardon, Le doigt dans l’oeil – digression, p. 58

Bernard Mardon, Suivez mon regard – poème, p. 59

Mathieu Roussel, L’Ours Blanc m’invite à la méditation – poème, p. 59

Rita Perreman, Un ami – poème, p. 59

Gérard Le Goff, Présentation de l’Oulipo – présentation, p. 60

Gérard de Nerval, El Desdichado – poème, p. 61

Gérard Le Goff, Desdichado – poème, p. 61

Gérard Le Goff, Le nénuphar de Chloé, p. 61

Gérard Le Goff, Les éléments – poème, p. 62

Wilma, Les mondes irréels – poème, p. 62

Didier Trumeau, Le vrai ment – poème, p. 63

Didier Trumeau, L’écho des corps – poème, p. 63

Wilma, Mon beau Moulin – poème, p. 63

Bernard Mardon, De ci, de ça – rubrique, p. 64

Bernard Mardon, L’oreille en lecture, Saint-Exupéry – livre audio, p. 65

Bernard Mardon, L’oreille en lecture, Chandernagor – livre audio, p. 66

Paul Charpentier, Chagrin de crocodiles – nouvelle, p. 67

 

LES CAHIERS DU QUÉBEC

Michel Gagnon, Sainte-Luce sur Mer – récit, p. 68

Michel Gagnon, Bonne nuit – poème, p. 68

Serge Roy, Liberté – poème, p. 69

Rodrigue Gignac, La vie du bûcheron à Anticosti – entretien, p. 69

Serge Roy, Abandon – poème, p. 69

Marie Cholette, Ma chair frémit à ton envers – poème, p. 70

Serge Roy, Avant l’auparavant – poème, p. 70

Marie Cholette, Louange de la nature – poème, p. 71

Marie Cholette, Tant de femmes amérindiennes regroupées

poèmes, p. 71

 

VENTS D’OUEST

Luc Vidal, Le poisson – poème, p. 72

Philippe Ayaraud, Les migrants – poème, p. 72

Luc Vidal, Poisson danse grande fête bleue – poème, p. 72

Luc Vidal, Une fête étrange – nouvelle, p. 73

Philippe Ayraud, Les troupeaux – poème, p. 73

Philippe Ayaraud, Ticket gratuit – poème, p. 73

 

L’OURS EN MIDI-PYRÉNÉES

Vincent Ferrier, Pour Gilbert – témoignage, p. 74

Gilbert Baqué, Louis Aragon, Quand deux poètes se rencontrent

poème, p. 75

 

LA CHRONIQUE DE BELGIQUE

Beta Naour, Le présent de l’âme – poème, p. 76

Beta Naour, Des pas – poème, p. 76

Anne-Marie Weyers, Je me souviens ; d’après un tableau de Michel

Buret – article, p. 77

 

L’HOMME BLEU

Marie-Agnès Roch, Amedeo de Souza Cardoso au Grand Palais

article, p. 78

Marguerite Jargeaix, Sous la peau de la terre – poème, p. 80

3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 11:35

LA SOCIETE DES AMIS DE VICTOR HUGO VOUS PROPOSE :

 

SAMEDI 9 JUILLET – MAISON DE BALZAC - 15h 30 - 47 rue Raynouard, Paris 16e.

UNE LECTURE-SPECTACLE par

notre ursidée Danièle Gasiglia

et Arnaud Laster

Hugo du côté de chez Proust

Saint-Loup s’indigne d’apprendre que son oncle Charlus préfère Racine à « Victor », la duchesse de Guermantes n’ose pas s’aventurer au-delà des Chants du crépuscule et la marquise de Villeparisis, à l'instar de son père, tient Victor Hugo pour un démagogue et un vaniteux comme Chateaubriand ou Vigny. À travers les points de vue de ses personnages sur celui qui a été un géant de la littérature du XIXe siècle, Proust montre avec humour que Victor Hugo était considéré par certains de ses contemporains, et même encore après sa mort, comme un auteur moderne qui les effarouchait. Danièle Gasiglia et Arnaud Laster nous donnent à entendre quelques-unes des discussions animées de ces personnages et nous mettent aussi sur la voie de certaines réminiscences hugoliennes chez Proust.

Sur réservation au 01.55.74.41.80 ou eppm-balzac.reservation@paris.fr . Dans la limite des places disponibles. Les places non retirées à 15h15 seront redistribuées.

 

3 juillet 2016 7 03 /07 /juillet /2016 10:31

Lettre d'information n°613
Société des Amis de Victor Hug
o

Lire la lettre d'information en ligne

Télécharger la lettre en pdf

Published by Ours Blanc - dans Amis de L'Ours Blanc
commenter cet article
1 juillet 2016 5 01 /07 /juillet /2016 05:47

La Galerie Cravantaise

Vous invite au vernissage

précédé d'une lecture par

notre ursidé Michel Diaz

de l'ouvrage

Né de la déchirure

(éditions Cénomane)

 

Le 2 juillet à partir de 18 H

 

Venez nombreux. amateurs , collectionneurs, ou simplement envie de découvrir.

Vous y trouverez de nouveaux artistes et les artistes permanents avec de nouvelles œuvres.

Lecture de notre ursidé Michel Diaz le 2 juillet 2016