Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Association  l'Ours Blanc

L'Ours Blanc est une association à but non lucratif de type "loi 1901", qui a pour objectif de regrouper 
des créateurs, artistes ou intellectuels d'expressions diverses, afin de faciliter la réalisation d'œuvres communes ou individuelles. L'Ours Blanc, 28 rue du Moulin de la Pointe, 75013 Paris

"Traité d’onanirisme à usage de celles qui ont perdu la mémoire" lu par notre ursidé Valère Staraselski

Publié le 26 Septembre 2022 par Ours Blanc in Nos critiques littéraires & artistiques

"Traité d’onanirisme à usage de celles qui ont perdu la mémoire" lu par notre ursidé Valère Staraselski

Valère Staraselski a lu "Traité d’onanirisme à usage de celles qui ont perdu la mémoire" de Jehan Van Langhenhoven

Heureux l’être qui parvient à l’essence sexuelle, sans peur ni retenue, cet être-là échappera à la vulgarité et touchera à « l’accord parfait » ciblé par Jehan Van Langhenhoven. Avec ce Traité d’onanirisme à usage de celles qui ont perdu la mémoire, Van Langhenhoven - cet écrivain que l’on classera définitivement sous l’étiquette du surréalisme le plus pur - délivre un récit où, à l’image de la vie, intrigue et message ne font qu’un. Dans le Paris-Milan, la proximité d’« une ample crinière blonde disposée en chignon, un regard distant offert à la fenêtre, des mains aux ongles vernis d’un fort beau carmin négligemment posées sur les accords », déclenche l’émoi poétique du narrateur qui s’attache à restituer l’état d’onanirisme, fusion de l’onanisme et de l’onirisme qui résume si bien, in fine, l’humaine condition. Quoi de plus vraie que cette attention à l’autre, que cette quête d’amour appuyée sur cette affirmation, valable pour les deux sexes, consistant à désigner à la manière d’un Diderot, par exemple : « les parties génitales comme autant de fragments incontournables du grand texte clandestin de la vie. » Rappelant par-là que la chair s’est faite verbe.

Traité d’onanirisme à usage de celles qui ont perdu la mémoire, Jehan Van Langhenhoven, Edition Douros, 48 p, 16 euros.

Paru sur le site https://lafauteadiderot.net/

Commenter cet article