Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Association  l'Ours Blanc

L'Ours Blanc est une association à but non lucratif de type "loi 1901", qui a pour objectif de regrouper 
des créateurs, artistes ou intellectuels d'expressions diverses, afin de faciliter la réalisation d'œuvres communes ou individuelles. L'Ours Blanc, 28 rue du Moulin de la Pointe, 75013 Paris

"L'œil et le cœur" de notre ursidée Sarah Mostrel, et 2 rendez-vous.

Publié le 27 Janvier 2022 par Ours Blanc in Nos Ursidés publient, Agendas

"L'œil et le cœur" de notre ursidée Sarah Mostrel, et 2 rendez-vous.

Dimanche 30 janvier, je partagerai la scène de l'hôtel Ibis de Maisons-Lafitte avec Michèle Barbier. (Possibilité de déjeuner sur place. Spectacle à 15h30). Une jolie après-midi en perspective autour de "Ce qui nous lie" (https://music.imusician.pro/a/EtOSK_g0/sarah-mostrel/ce-qui-nous-lie/) et des jolies chansons de Michèle.

 
Jeudi 3 février, 17h, Maud Hofmann et moi-même serons en signature de notre livre écrit à quatre mains "IL FAUT IMAGINER SISYPHE HEUREUX", paru au Lys Bleu.
L'adresse : Librairie Valentin, 16 rue Valentin Haüy, 75015 Paris. (Métro Ségur)
Et vous saurez enfin pourquoi vous avons écrit sous pseudos !
 
Le  salon du livre de Bussy-Saint-Georges du 5 février est hélas annulé.
Le salon de la Wizo du 13 février l'est  également. Pour cause de crise sanitaire.
 
Je vous annoncela parution de "L'OEIL ET LE COEUR", livre de mes photos paru aux éditions Unicité. 150 pages avec plus de 60 photos prises ici et là, en voyage, mais aussi au coin de la rue, derrière une fenêtre, sur l'eau... Et citations. C'est un beau livre de la famille des livres d'art. La photo de couverture du livre a gagné le prix du Concours Reflets en 2019.
 
La photo est une autre de mes passions, comme je l'explique, en fin de livre:. 
"Mon grand-père était photographe. C’était un autre temps, autre lieu...

Toute ma jeunesse, mon père nous prenait des photos. Avec un appareil qu’il a gardé jusqu’à ce que le clic ne marche plus. Est-ce pour cette raison que je suis passionnée par cet art ? Je ne le sais. Toujours est-il que, chemin faisant, j’ai pris de plus en plus de clichés. Les photos de vacances en famille ont laissé place à des tentatives artistiques, renforcées par ma passion pour la peinture et la pratique de l’huile. Là encore, la couleur, la lumière, le flou, la limite, la frontière, une certaine fragilité, sont ce qui m’a toujours fascinée. Cet espace sensible où tout est possible, ce moment fugace où tout peut basculer. L’impermanence du sujet, qui peut changer d’une seconde à l’autre, par une autre lumière, un mouvement, une intrusion. Sans oublier l’imprévu, heureux hasard parfois qui se présente sans qu’on l’ait imaginé. 

 

La photographie est pour moi un véritable appel. Les images s’offrent à moi souvent malgré moi, elles imposent leur cadre, me font regarder d’un angle particulier ce que je n’avais point perçu ainsi auparavant. Lorsque la fulgurance apparaît, impossible de ne pas la saisir. Cet instant, il me faut le happer, le saisir, me l’approprier. Dans une tentative d’éternité ? Par peur de l’avenir, du devenir ? De sa disparition ? Par souci de la trace, de cette empreinte que tout artiste a envie de répandre ? Sans doute. Mais aussi pour célébrer l’univers, beau mais aussi si sauvage et cruel. Il n’est point créer ce qui existe déjà, disait Soulages. Bien sûr, tout a été dit, vu, et tout est à portée de main. Et le sera indéfiniment par les observateurs du monde avides d’illustrer la création. Mais n’est-ce pas le propre de l’artiste de recréer le monde, d’y apporter sa vision, forcément partiale et partielle, mais pour lui si essentielle ? J’espère que cet essentiel le sera aussi pour vous." 

 
Je vous signale aussi que 
 
- la revue Cabaret a illustré tout son no 40 avec mes dessins sur la danse http://www.revuecabaret.com
 
- Le Pan poétique des muses a publié "Célébration en six oeuvres artistiques" , et autres textes dans leur dernière édition
 

- les textes "De la fragilité de l'existence", "Au temps pour moi", "Cheminant" et "Prendre figure" sont parus dans la Revue Chemins de Traverse 

 
"Dépossédée", a été publié dans Dézopilant no 41 
"L'œil et le cœur" de notre ursidée Sarah Mostrel, et 2 rendez-vous.
Commenter cet article