Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Association  l'Ours Blanc

L'Ours Blanc est une association à but non lucratif de type "loi 1901", qui a pour objectif de regrouper 
des créateurs, artistes ou intellectuels d'expressions diverses, afin de faciliter la réalisation d'œuvres communes ou individuelles. L'Ours Blanc, 28 rue du Moulin de la Pointe, 75013 Paris

"La vive allure - à Roberto Bolaño" par François Lebert

Publié le 22 Juillet 2021 par Ours Blanc in Textes libres

"La vive allure - à Roberto Bolaño" par François Lebert

Roberto Bolaño (1953 - 2003)

écrivain chilien, même décédé,

est toujours un génie de la littérature

je me contente, avec mes modestes moyens,

de suivre la direction qu'il m'indique...

François Lebert

 

 

21 juillet 2021

 

La vive allure

 

Je suis en voiture

avec à mes côtés le grand Roberto Bolaño

on ne parle pas de littérature on roule on fonce

et c'est sur cette putain d'autoroute américaine

qu'il me semble enfin avoir trouvé ma voie...

 

Roberto somnole

aucune musique à part

le grondement de la mécanique

celle d'une voiture de sport italienne

de couleur rouge...

 

Moi je commence à avoir compris

qu'il n'y a sans doute rien à comprendre

juste à poursuivre cette route

vers l'enfer, ou le paradis,

Dieu seul le sait.

 

Le temps défile à toute vitesse

sous les roues de la voiture...

Ce genre de jouet si facile à collectionner par

ceux qui disposent de quelques coffres forts

au fin fond de leurs paradis fiscaux...

Moi je m'en fous, je ne l'ai pas volée

cette bagnole, mais peut-être que j'aurais dû.

 

Roberto et moi, on s'en moque, on se fout de tout

même de la littérature, on ne s'arrête pas là,

sur quelques mots, aussi bien agencés soient-ils,

on cherche, on avance, on fonce vers demain...

Hier ? on se contente de le regarder disparaître dans le rétroviseur...

Peut-être que nous sommes poursuivis par des flics, nous, on s'en fout !

Ce qui nous intéresse, c'est ce qui se passe devant...

Alors on roule, on déboule à vive allure.

Sans trop se poser de questions...

Notre seul but, une seule idée en tête :

aller plus vite, aller plus loin...

 

Excuse-moi Roberto, mais il fallait bien que je leur dise !

 

Et je suis vraiment un salaud l'ami,

puisque je profite du fait que tu sois déjà mort

pour t'emmener vers un endroit que tu connais déjà !

 

Paco El Comanchero

Commenter cet article

Paul LAMBRECHT 23/07/2021 10:32

Je lis, je relis. Je me sens tout petit. Et je me demande "comment fait-il pour écrire des choses comme ça?"