Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Association  l'Ours Blanc

L'Ours Blanc est une association à but non lucratif de type "loi 1901", qui a pour objectif de regrouper 
des créateurs, artistes ou intellectuels d'expressions diverses, afin de faciliter la réalisation d'œuvres communes ou individuelles. L'Ours Blanc, 28 rue du Moulin de la Pointe, 75013 Paris

"Des mots s'élancent de toutes leurs forces afin de prendre la lumière" de notre ursidé François Lebert

Publié le 23 Novembre 2020 par Ours Blanc in Textes libres poésie

"Des mots s'élancent de toutes leurs forces afin de prendre la lumière" de notre ursidé François Lebert

« Faut-il donc le redire, que la force ne fonde rien d'éternel, que ce qui vient

de la force, également s'en retourne par la force, que le droit seul peut fonder

une institution, une cité durable, que rien de durable ne se fonde que dans la justice et la vérité, dans la liberté, et le droit. »

Charles Péguy

 

Lundi 23 novembre  2020

 

Salut à tous ! oui excusez-moi je ne vous ai pas salués hier,

après plus de vingt-quatre jours de détention passés ensemble,

on commence à se connaître !!!

 

Des mots s'élancent de toutes leurs forces

afin de prendre la lumière, comme d'autres prennent le métro.

 

Chaque jour, on remet ça. On oublie les erreurs d'hier,

et on recommence une nouvelle journée.

 

Est-ce que le ciel est aussi grand

pour le brin d'herbe au milieu de la prairie

que pour l'albatros en plein vol ?

 

Un chemin tranquille

se promène dans la campagne.

Des petites fleurs sans prétention

le saluent au passage...

 

Dans une flaque d'eau,

on peut voir des nuages passer.

Et peut-être aussi quelques moutons en vadrouille.

 

Une jeune femme s'est levée, elle m'a dit :

« Tu ne sais toujours pas retenir la beauté

avant qu'elle ne s'éloigne de toi ? »

Alors, en un instant, tout a basculé,

les insectes, les oiseaux, le ciel,

ils se sont tous mis à danser autour du soleil,

et moi, le gros balourd au visage pâle et timide,

je me suis laissé entraîner par cette folle farandole,

comme la feuille primesautière vole et virevolte,

au gré du souffle d'un vent d'automne...

 

Pas besoin d'une mémoire d'éléphant

pour se rappeler que la notion de progrès social remonte à la St Glin Glin !

J'ai entendu un poème pleurer.

Il n'est jamais trop tard pour être heureux.

 

Paco a Contrario

Commenter cet article